L'eolienne

 

 

 

 

Accueil

 

La commune

 

La mairie

 

Enfance et Jeunesse

 

Cadre de vie

 

Patrimoine

 

Festivités

 L'éolienne Bollée est un type d'éolienne inventée par Ernest-Sylvain Bollée (1814-1891), qui servait au pompage de l'eau. Elle fut introduite en France de 1872 à 1933, à environ 350 exemplaires. 

Les colonnes nécessitaient d’être haubanées contrairement aux tours en treillis, mais les marches de l’escalier en simple spirale pouvaient être  directement fixées à la « colonne vertébrale » centrale, fournissant une solution compacte et esthétiquement plaisante, et la hauteur pouvait être ajustées simplement en ajoutant un autre tronçon. De plus, la colonne protégeait l’arbre moteur et des paliers du vent et de la pluie. 

Cette élégante colonne de fer élancée fut préférée par Auguste Bollée et ses clients aristocrates, et le débat est encore posé pour savoir si des pylônes à treillis quadrangulaire furent fabriqués antérieurement au transfert de Lebert en 1898. Il semblerait en fait que Bollée n’a jamais apprécié ces pylônes disgracieux. 

PatrimoineLe châteauL'usine élévatoireCanal de l'ourcqL'église

 

Plan Local Urbanisme

En 1898 l’ingénieur Lebert est devenu propriétaire des brevets de l’entreprise Auguste Bollée le 01 février 1898. Par conséquent, les machines antérieures à 1898 sont estampillées Eolienne Bollée, tandis qu’après 1898 elles sont l’œuvre de Lebert. Il existe toutefois des preuves indirectes que Lebert apposa sa plaque sur des éoliennes antérieures à 1898, lors d’opérations d’entretien de routine ou de réparations occasionnelles.

A partir de 1898, Lebert adopta un pylône en treillis pour remplacer la colonne haubanée des Bollée. En même temps, l’escalier en spirale fut remplacé par une simple échelle.

 L’éolienne de Trilbardou aurait été installée en 1886 sous le numéro A-125, soit bien avant avant l’acquisition des brevets par E.Lebert. 

L’écusson figurant sur la colonne portant l’inscription « Lebert » semble confirmer une intervention ultérieure avec changement de plaque.